Non Fides - Base de données anarchistes

« O gentilshommes, la vie est courte, si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. »

Accueil > Articles > Repression et oppression > Canada : Nouvelle incarcération de l’anarchiste Cedar [MAJ libération]

Canada : Nouvelle incarcération de l’anarchiste Cedar [MAJ libération]

dimanche 21 juillet 2019

Le 15 juin dernier se tenait la Pride d’Hamilton, dans le territoire contrôlé par l’Etat canadien. La déambulation a été attaquée par des nationalistes et des homophobes (un site parle aussi de Gilets Jaunes), tabassant notamment une personne avec un casque. La police a regardé, mais malheureusement pour tout ce beau monde, un groupe de queers a contre attaqué et a riposté par la force. La mairie a soutenu la police, qui a tranquillement accompagné les nationalistes et autres réacs à sortir du parc où se tenait la déambulation, et Le Pride Committee s’est fendu d’un communiqué attribuant cette victoire à la coopération avec les flics. Tout allait bien dans le meilleur des mondes progressistes.

Samedi dernier (22 juin), Cedar a été une nouvelle fois arrêté-e (après l’affaire de l’émeute de Locke Street), accusé-e d’avoir violé les termes de sa liberté conditionnelle, d’avoir été présent-e à la manif et de s’être battu avec les homophobes. Le soir même, une centaine de personnes se sont rassemblées devant le comico, qui a été harcelé par téléphone toute la nuit pour exiger la libération de Cedar.

Pourtant, Cedar n’était pas présent-e à la Pride. Il est resté-e chez ellelui pour accueillir des personnes rentrées de la Pride en sang, choquées… tout en affirmant que les flics n’avait rien à faire à la Pride, comme le voulaient certain-es de ces organisateurs-trices. La presse nationale a évidemment sorti très rapidement la version policière.
Cedar pourrait passer des semaines en prison. Ille a commencé une grève de la faim depuis son arrestation. Les ami-es qui le soutiennent que préciser qu’ille n’était pas à la Pride ne signifie pas une stratégie innocentiste, et en aucun cas que les queers qui ont contre-attaquer face aux homophobes devraient être puni-es, il s’agit simplement de contrer la version des flics, sans rentrer dans le couple infernal « coupable-innocent-e » [NdNF : Notons qu’il y a un monde entre l’innocentisme et la reconnaissance de culpabilité, ce ne sont pas les seuls choix que nous avons, bienheureusement, il est aussi possible de se défendre, comme le fait à raison la personne en question.]. La police a quant à elle annoncé qu’elle allait continuer ses recherches pour arrêter d’autres individu-es ayant riposé aux réacs.

Liberté pour Cedar, Liberté pour toutes et tous.

[Repris d’Indymedia Nantes.]


Des [mauvaises] nouvelles de Cedar

Cedar est passé-e devant le comité de probation qui a décidé de le/la garder au violon jusqu’à la fin de l’été.

A côté de ça, la police et la mairie sont en train de mettre en place un dispositif de répression envers les activités qualifiées de haineuses. Avec pour cibles certaines, les anarchistes, queers etc. On se rappelle qu’il avait été proposé d’interdire le A cerclé dans la ville d’Hamilton parce que c’est un symbole de haine… au même titre qu’une croix gammée.

Si haine il y a, c’est contre les flics, le pouvoir et ses esclaves.

Liberté pour Cedar, et pour toutes et tous.

[Repris d’Indymedia Nantes.]

MAJ : Nous apprenons la remise en liberté de Cedar, après un mois ou presque de détention (voir le communiqué en anglais).