nouscontacter Acceuilnouscontacter journaux brochures Section Audio articles forum

Base de données anarchistes internationale et multilingue (depuis 2007)
In English In Italiano Im Deutschen En Español العربية По-русски Ελληνικά 日本語で。 Srpskohrvastski In het Nederlands
Em português Suomi Turkce Bahasa Indonesia Cestina Polski Català
Burn all flags !
  • L’Appel constant du nationalisme

    Par Fredy Perlman (1984) 7 février 2020

    Au cours de ce siècle, la mort du nationalisme a été proclamée à de nombreuses reprises : Après la Première guerre mondiale, lorsque les derniers empires d’Europe — autrichien et turc — ont été morcelés en nations autodéterminées et qu’il ne restait plus de nationalistes dépossédés, à l’exception des sionistes ; Après le coup d’État bolchevique, quand on a dit que les luttes de la bourgeoisie pour son autodétermination étaient dorénavant supplantées par les luttes des travailleurs, qui eux n’avaient pas de patrie (…)

  • Faire violence ?

    Par Maria Desmers (Février 2020) 6 février 2020

    Toutes les violences ne se valent pas, mais toutes les pacifications sont des entreprises de domination et de maintien de l’ordre, que nous subissons et dont nous payons le prix. Et nous savons bien que tout ce qui se fera pour s’y opposer s’appellera « violence ».

  • Oubli de principes

    Par Errico Malatesta (novembre 1914) 5 février 2020

    Au risque de passer pour un esprit simpliste, je dois avouer que je n’aurais jamais cru possible que des socialistes — même des social-démocrates — puissent applaudir et participer volontairement, soit à côté des Allemands, soit à côté des alliés, à une guerre comme celle qui ravage actuellement l’Europe. Mais que dire lorsque cette attitude est adoptée même par des anarchistes, peu nombreux il est vrai, mais au nombre desquels se trouvent des camarades que nous aimons et respectons profondément.

  • A propos de la Nomenklatura et de Hô chi Minh

    Par Ngô Van (1998) 3 février 2020

    Au Viêt nam, la nomenklatura compte, à Hanoi environ 10 000 membres haut placés dans les services civils et 3 000 dans l’armée et la police. À Saïgon, environ 4 000. Dans l’ensemble du pays, des villes au plus profond des campagnes, à tous les échelons de la pyramide du pouvoir, environ 50 000 familles de privilégiés dominent une population de 75 millions d’habitants. Il existe des organismes spéciaux qui organisent le service de ces nouveaux potentats des villes et des provinces.

  • Juré craché

    Par Abdel-Hafed Benotman (1993) 3 février 2020

    J’aurai bien voulu arriver dans le box des assises avec un costume décent mais ma garde-robe ne savait pas compter jusqu’à trente et un. C’est avec ma panoplie d’enfant sage, trouée par l’arrestation et recousue à la diable, que je posai mon cul sur le banc d’infamie. J’avais trois jours de procès, trois jours assis sur le bois à furoncle.

  • « Les comportements violents seront sévèrement réprimés »

    Vendredi 7 février à 19h aux Fleurs Arctiques 1er février 2020

    LA violence, ça ne veut pas dire grand chose. On y est évidemment favorable, surtout face à l’Etat et au pacifisme démocratique, par exemple. Mais « LA violence », c’est aussi un concept – qui simplifie, accuse et pacifie – utilisé par le pouvoir pour décrire sans les comprendre les révoltes et explosions humaines. Débuter un cycle sur la violence implique alors de faire un premier pas de côté par rapport à cette notion même de « violence », de réfléchir aux usages et fonctions de ce terme.

  • La police a encore tué à Toulouse

    28 janvier 2020

    Le torchon local nous confirme ce 25 janvier qu’un corps retrouvé dans la Garonne est celui d’un jeune disparu depuis 2 mois, qui avait sauté à l’eau en voulant échapper à la police.

  • A propos de l’enfumage du retrait de la grenade GLI F4 du matériel policier

    28 janvier 2020

    La GLI F4, utilisée depuis les années 1980, a arraché des mains de plusieurs personnes depuis 2001 (Edouard Walczak, Mickaël Cueff, Gabriel P., Ayhan P, Antoine Boudinet, Frédéric Roy, Sébastien Maillet, sans compter tout-tes celles et ceux qui ont perdu des morceaux de pieds où reçu de multiples éclats qui resteront dans leurs corps définitivement).

  • Australie : L’apocalypse alimentée par la course aux profits

    28 janvier 2020

    Certains pompiers signalent des flammes de 150 mètres de haut. Relisez ça, lentement. Des flammes de 150 mètres de haut. Plus hautes qu’un immeuble de 40 étages.

  • Quelques affiches contre le SNU et l’armée

    27 janvier 2020

    Quelques affiches détournées contre le service national universel (SNU), le nouveau service militaire, au format pdf directement imprimable et réappropriable. Les sélections pour la seconde session de la phase test commenceront en janvier, commençons des à présent à produire et répandre les moyens de l’insoumission.

  • Le mort saisit le vif

    26 janvier 2020

    Ô vivants ! Au moment où nombre de lycéens choisissent de prendre part à la dernière vague de lutte, nous nous en tenons à nos ancestrales habitudes : l’institutionnaliser, la mener assurément à la défaite. C’est pourquoi, jetant nos dernières forces dans une bataille que nous voulons perdue par avance, nous nous bornons à ne porter que des revendications partielles et défensives, en lieu et place d’une critique radicale de la totalité sociale, dans laquelle les réformes en cours n’ont guère plus de (…)

  • SNU : La militarisation de nos vies

    26 janvier 2020

    Cela fait plusieurs années que la jeunesse a été débarrassée du service militaire, mais cela n’a pas mis fin à la présence de l’armée dans nos existences. Depuis quelques années, les assassins en kaki essayent de nouveau d’étendre leur contrôle. C’est ces campagnes de recrutement incitant les plus pauvres à aller mourir au loin pour le service d’exploiteurs, ce sont ces stages de team building dans les casernes mais c’est aussi le Service National Universel (SNU).

  • L’enfermement, ça rapporte à SOS !

    25 janvier 2020

    L’enfermement est un business juteux. En particulier pour le groupe SOS, conglomerat d’association, leader européen de l’économie sociale et solidaire, qui gère des prisons pour mineur·e·s, qui collabore à l’enfermement des étranger·e·s et qui est acteur dans les programmes anti-radicalisation de l’Etat via son association membre Artemis. Derrière une vitrine humanitaire et sociale, ces interventions sont simplement une manière de participer et profiter d’un système d’exploitation et de domination.

  • La bête insaisissable

    Par Alfredo M. Bonanno (1998) 25 janvier 2020

    A force d’être traqué, l’animal devient féroce.
    Il s’aperçoit à quel point le prétendue vivre-ensemble est une expression ridicule du fétiche étatique, et combien derrière tout ça, la vieille substance répressive de la domination reste intacte, celle de l’absolutisme indiscutable, car sûr de sa force.

  • Qui sont les collabos associatifs du SNU ?

    24 janvier 2020

    Le 4 juin 2019, une convention de partenariat pour le SNU (service national universel) était signée par une vingtaine d’associations et Attal, secrétaire d’état auprès du ministre de l’Education Nationale. Certaines de ces associations s’illustrent déja pour leurs rôles dans la machine à expulser les sans-papiers (comme la Croix-Rouge et l’Ordre de Malte).

  • Paris : Objection, insoumission et anti-militarisme

    22 janvier 2020

    Après une première discussion qui a eu lieu aux Fleurs Arctiques en novembre dernier pour trouver les moyens de s’opposer à la mise en place en cours du SNU (le Service National Universel qui doit remplacer la Journée d’Appel par un mois en caserne et en association), il a paru évident de s’intéresser aux différents refus de l’armée et du service militaire qui ont existé au cours de l’histoire et d’essayer de penser ce que ces divers refus avaient de subversif afin de nourrir la réflexion actuelle sur le (…)

  • Programme de janvier à avril 2020 aux fleurs Arctiques (Paris)

    21 janvier 2020

    Les Fleurs Arctiques ne sont pas une organisation ou un groupe politique, mais un rassemblement hétérogène et protéiforme qui tient à son hétérogénéité, partageant un constat, des critères et des perspectives communes autour de la nécessité d’offrir des espaces à notre temps plutôt que le contraire, des espaces pour la lutte révolutionnaire.

  • Propositions

    21 janvier 2020

    Des chiffres et du vent. Des courbes, et des arguments massue. Du blabla oui. Mais ce sentiment qui parcourt l’échine et l’esprit. On se fait avoir. Encore et toujours.

  • « Briser le mur qui sépare la prison de la zone du dehors »

    Loïc libéré après 16 mois de détention 21 janvier 2020

    Le 18 décembre dernier, Loïc a enfin été libéré après 16 mois de détention. Le texte qui suit constitue sa première déclaration. Notre ami revient sur les conditions de cette libération, sa vie à l’intérieur de la prison, le procès qui continuera au moins jusqu’en avril et sa détermination à continuer ses combats et à soutenir le mouvement social partout où il s’étend.

  • Compagnons, camarades, nos nombrils ne sont pas révolutionnaires !

    De l’inclusif à l’intrusif il n’y a qu’un pas… 9 janvier 2020

    Mais, de nos jours plus qu’à toute autre époque, le ressenti n’est pas seulement jeté en pâture. On le pille vigoureusement. Il sert la bonne gestion du « corps social », il permet d’accéder à un asservissement dangereusement efficace. Désormais, votre CAF et votre Pole Emploi sont comme les chiottes des aires d’autoroutes, ils s’intéressent à votre ressenti, réclament un suivi émotionnel, avec leurs assistantes sociales prêtes à tout pour vous montrer à quel point votre ressenti est important, vous demandent d’évaluer leur prestation et vous proposant un retour d’expérience qui permettra de mieux vous mettre au pas sans aucun effort, puisque c’est vous qui les avez fourni ! La dictature du ressenti est une dictature de l’impudeur et de l’auto-délation, d’autant plus efficace qu’elle s’exerce de haut en bas, mais aussi transversalement dans le champ social, chacun se faisant le récepteur et le contrôleur du ressenti des autres. Et la transgression de ce qui devrait rester l’intimité de l’individu se généralise, en même temps que l’indifférence à ce qui s’y et s’en exprime.

  • Discussion avec Albert Camus

    Par André Prudhommeaux (1948) 5 janvier 2020

    Nous ne sommes pas les aides bourreaux de l’histoire, de la société, du destin ou de la Providence. Nous sommes de l’autre côté. Le sens même de l’existence tragique, ainsi conçue, nous impose cette règle : nous pouvons bien être forcés de tuer qui nous empêche de vivre, de détruire ce qui nous fait assassins, mais nous ne consentirons jamais à punir.

  • Marseille : A propos d’une histoire confuse et on l’espère… peu ordinaire

    3 janvier 2020

    Nous avons toujours publié les communiqués qui rendent publiques des tentatives d’approches de compagnons et camarades par les flics ou les « services spécialisés », parce que nous considérons qu’il est primordial que les informations en question soient connues de tous et toutes, ensuite parce que le silence laisse ouvertes toutes les possibilités que de telles situations dégénèrent en pressions efficaces des flics, et en soupçons plus ou moins orchestrés sur des compagnons et camarades, et enfin parce (…)

  • M. Étiemble, commis-pèlerin suppôt de Mao Tsé-toung

    Par Ngô Van (1959) 3 janvier 2020

    Il existe en Chine un roman ancien, le Si Yeou Ki (Voyage en Occident), contant le fantastique voyage du moine Hiuan Tsang, au VIIe siècle, de la Chine à l’Inde, « à la recherche de la vérité bouddhique ». Le moine est accompagné d’un singe mythique qui le protège et qui l’aide efficacement dans son entreprise.

  • Ça va finir par se voir !

    Déambulation contre le chômage et la précarité à Caen 20 décembre 2019

    Ce mercredi nous souhaitions rendre visible les nouvelles attaques contre les chômeurs et les précaires que constitue la réforme de l’assurance chômage ou la réforme des retraites. Nous espérions occuper Pôle emploi Hérouville Siant-Clair mais au vue de la faible mobilisation matinale nous avons opté pour une déambulation. Et celle-ci fût bien surréaliste. A Pôle emploi peu de chômeur-ses, dématérialisation oblige.

  • Le chagrin de saint Antoine

    Par B. Traven 20 décembre 2019

    Après beaucoup d’efforts, Sylvestre, un mineur, avait enfin pu s’offrir une montre de poche. La montre était en nickel et avait coûté huit pesos et cin­quante centavos. Il faut ajouter que c’était une très bonne montre, et très utile, dans la mesure où elle affichait le temps sur vingt-quatre heures, ce qui a énormément de valeur dans un pays où, dans la vie courante, on se réfère à une durée de vingt-quatre heures.

  • Hambourg : Liberté pour Loïc et pour toutes les personnes incarcérées !

    20 décembre 2019

    Mercredi 18 décembre, cela fera un an jour pour jour que le procès de Loïc a commencé. Et c’est loin d’être terminé ! Le procès de notre ami et camarade emprisonné depuis août 2018 devrait durer encore de longs mois. Et ce malgré un dossier mal monté et des mensonges des flics par dizaines. Liberté pour lui et pour toutes les personnes incarcérées !

  • Grenoble : Contre la récupération politique suite aux perquisitions du 26 novembre

    9 décembre 2019

    Des opportunistes se sont pointé.e.s les jours suivants les perquisitions à Grenoble du mardi 26 novembre. Petite mise au point. Mardi 26 Novembre 2019, les flics ont perquisitionné six lieux de vie ou d’activité à Grenoble et alentours, dont trois appartenant à la mairie de Grenoble, dans le cadre d’une enquête regroupant une vingtaine d’attaques attribuées à la « mouvance anarcho-libertaire ». Comme d’habitude les keufs ont agi de manière raciste, sexiste, transphobe et validiste durant l’opération.

  • A relire en ce moment :

    Ce sera tout ?

    « Cortège de tête » is the new CGT ? 9 décembre 2019

    Depuis toujours, et principalement en période de « mouvements sociaux », des organisations politiques (partis, syndicats, etc.) cherchent à prendre le pouvoir sur les luttes. Les mêmes pratiques se répètent pour prendre le contrôle des révoltés, pour détourner la révolte, l’intégrer à leurs programmes politiques, la faire fructifier en bulletin de vote ou en rapport de force privatisé pour servir des intérêts spécifiques. Dans les assemblées, on noyaute, dans les cortèges, on prend la tête, dans la répression on se dissocie. C’est un métier, cela s’appelle la politique.

  • Refusons le SNU !

    6 décembre 2019

    C’est pour toutes ces raisons qu’il est essentiel d’opposer un refus ferme, massif et fondamentalement antimilitariste au SNU. Celles et ceux qui ne s’en iront pas à la caserne doivent pouvoir ne pas se laisser considérer des « échecs isolés », des « erreurs de parcours », mais des insoumis comme le furent ceux au service militaire jusqu’en 1996. Le refus du SNU peut se donner les moyens de devenir un geste offensif, un refus de tous les dispositifs d’intégration forcée qui avancent ensemble – l’école et sa formation, le travail et l’Économie, l’État et son armée. A une institution qui se veut aussi centrale et inévitable que le SNU, répondons par un refus général de la société qui en a besoin.

  • Appel à un rassemblement suite à la mort de deux prisonniers à la Santé

    LA PRISON TUE, CREVE LA TAULE ! 6 décembre 2019

    Dans la nuit du 19 au 20 octobre, un feu éclate dans une cellule au sein du quartier QH6 de la prison de la Santé. Après avoir attendu les pompiers plusieurs heures, deux prisonniers seront transportés à l’hôpital, et l’un des deux décédera. Dans la nuit du 14 au 15 novembre, un nouveau feu a éclaté dans une cellule au rez-de-chaussée de ce même bâtiment. On apprend aujourd’hui le décès du prisonnier qui y était enfermé. C’est la prison qui tue.

  • Autonomie ! Critiques antiautoritaires du syndicalisme

    6 décembre 2019

    Voici une petite compilation de textes critiques du syndicalisme, à toute fin utile. Elle sera peut-être amenée à s’épaissir plus tard. En 2010, contre une réforme des retraites, l’Intersyndicale de Caen organise des simulacres de blocage négociés en amont avec la Pref. Les marchandises sont déjà parties, les patrons étant déjà au courant. Les feux de palettes sont d’abord là pour la photo. Et quand les camions de transport sont bloqués, les bureaucrates syndicaux tentent de les faire partir dans la nuit, (…)

  • Caen : Pour l’auto-organisation et l’action directe

    Souffler sur les braises 4 décembre 2019

    Ce texte sera diffusé les prochains jours dans les rues de Caen, pour l’auto-organisation et l’action directe. Il appelle à un comité d’action vendredi à 18h à la Pétroleuse (163 cours Cafarelli, Mondeville/Caen), autour du chômage et de la précarité, avec pour bases l’autonomie de nos luttes et la nécessité d’agir, sans entrer dans un ton misérabiliste et en assumant une critique du travail, tant de ses conditions que de son sens. Bonne grève et vive l’anarchie !

  • Retour sur l’opération de fichage et perquisition menée le 26 novembre 2019 de Grenoble à Roybon

    28 novembre 2019

    Ce texte a pour but d’informer le plus précisément possible sur comment ont été menées les opérations, sur ce que les flics cherchaient, quelles questions ils posaient et les raisons de leur présence.

  • La morale est une idée vieille en europe

    Vendredi 29 novembre à 19h aux Fleurs Arctiques 28 novembre 2019

    Ainsi, lors de cette discussion, nous aimerions aborder ce qui nous semble être un trait caractéristique de l’époque : la confusion entre la morale et la critique, comme si la morale pouvait être une alternative pleine de subversion. Nous entendons réaffirmer qu’aucune morale ne sera jamais subversive, qu’elle soit majoritaire ou minoritaire, et quelle que soit la manière dont elle se vit.

  • Chili : Contre la paix sociale

    28 novembre 2019

    « On pourrait dire qu’en ce moment, ces trente derniers jours, notre société souffre d’une maladie grave. Supposons que ce soit un cancer : dans le cadre médical, le traitement se fait avec de la chimio et parfois de la radiothérapie. Quand on cherche à résoudre ce problème, on tue les cellules bonnes et les cellules mauvaises. C’est un risque à prendre… » Général Enrique Bassaletti, responsable pragmatique de la zone Santiago-est des carabineros et justificateur-en-chef des 1500 hospitalisés par balles (…)


  • On te couche à l’étable !… Eh bien ! Brûle l’étable

    26 novembre 2019

    Va-t’en ! Tu n’es qu’un chien, si tu fais ton régal
    Des restes mendiés qui tombent de ma table.
    Quoi ! Tu veux mon aumône, et te dis mon égal !

  • Quelques informations sur la situation insurrectionnelle en Iran

    26 novembre 2019

    Ce sont les mêmes fusils d’assaut qui visent les travailleurs irakiens et iraniens. Les événements du Liban, même s’ils mettent les mêmes acteurs en scène semblent avoir des ressorts plus “politiques” et en Syrie ce sont les Pasdarans sans déguisements qui interviennent.

  • Toulouse : Nous n’irons pas à leur assemblée générale

    26 novembre 2019

    Parce qu’ici comme ailleurs, avec ou sans diplôme, nous ne voulons pas passer notre vie à la vendre aux bourgeois, alors nous allons nous organiser et nous battre contre ceux qui nous exploitent.

  • Pour la révolution

    21 novembre 2019

    Les événements d’Italie doivent retenir notre attention. La guerre a engendré dans ce pays, comme dans tous les autres, d’ailleurs, une grave situation économique, mais les Italiens ont le mérite d’avoir, les premiers, donné à leur mécontentement une forme tangible. C’est ainsi que les journaux nous ont déjà parlé de manifestations, grèves et soulèvements. Tous ces mouvements, certes sans coordination entre eux, n’ont eu jusqu’à présent qu’une portée locale, mais une entente est vite improvisée dans la péninsule !

  • Chili : Un mois de révolte sans leaders ni partis

    21 novembre 2019

    Après les chaleureuses journées du 12 et du 13 novembre dans la rue et l’accord de tous les partis pour ramener le calme via un processus constitutionnel, les attaques destructives et les affrontements continuent, bien qu’avec une moindre intensité. Pourtant, si le point le référence n’est pas les moments les plus élevés de la révolte mais bien la normalité, on ne peut pas dire que ce soit fini, au contraire, près d’un mois après le début de l’explosion de la révolte le 18 octobre dernier. (…)

  • D’une Foire

    20 novembre 2019

    Nous avons reçu ce texte par mail et il nous a fait chaud au cœur. Il raconte la façon dont la distro de la bibliothèque des Fleurs Arctiques s’est faite exclure de la Foire aux livres anarchistes qui se tenait fin septembre 2019 à Marseille. La réponse à l’accusation infamante de dissociation qui vise la revue Des Ruines (que nous distribuons) est à lire là. Et ici chacun pourra lire le texte que nous avions apporté à la foire suite au refus très peu motivé qui avait été opposé par mail par « les organisateurs » à notre venue.

  • Suite de l’opération Scintilla de Turin, les flics interviennent à Paris

    16 novembre 2019

    Ces invasions des keufs dans la vie des proches de C., dans un contexte d’hospitalisation, nous dégoûtent mais on n’est plus à une surprise près dans ce système qui broie des vies au jour le jour pour survivre. De Hong Kong au Chili, en passant par la France, l’Italie ou le Liban, on se réjouira toujours du bordel et du désordre, et même si la violence de la répression bat son plein, notre haine contre le système aussi !

  • L’effet des persécutions

    16 novembre 2019

    Pendant quinze mois on a tout mis en mouvement pour étouffer l’anarchie. On a réduit la presse au silence, supprimé les hommes, fusillé à bout portant en Guyane, transporté dans les îles en Espagne, incarcéré par milliers en Italie, sans même se donner le luxe de lois draconiennes ou de comédies judiciaires. On a cherché partout jusqu’à affamer la femme et l’enfant en envoyant la police faire pression sur les patrons qui osaient encore donner du travail à des anarchistes.

  • Chili : Danser avec les flammes

    16 novembre 2019

    Mardi 12 novembre était la quatrième journée de grève générale ponctuelle au Chili depuis le début de la révolte. Non seulement cette dernière a été très suivie, mais les émeutiers s’en sont donnés à coeur joie pour multiplier affrontements, destructions incendiaires et pillages à travers tout le pays. Et cela a continué le lendemain…

  • Chili : La révolte continue de plus belle

    10 novembre 2019

    Concernant la troisième semaine de la révolte autonome qui enflamme le Chili, ce nouvel aperçu sera plus thématique que les précédents, tant il s’est passé de choses. On passera donc des journées agitées de mercredi 6 novembre à Santiago dans les beaux quartiers à celle de vendredi 8 novembre sur tout le territoire, avec quelques retours en arrière.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 5280


16 visiteurs en ce moment