forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil
Accueil > Articles > L’Enfer-Travail > Air fRance : Les chemises de la colère, ou le bal habituel des (...)

Air fRance : Les chemises de la colère, ou le bal habituel des interclassistes dissociés

vendredi 9 octobre 2015

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Les cogestionnaires de la force de travail se dissocient (comme d’habitude) des travailleurs en colère


CGT  : La CGT Air France a exprimé sa volonté de "calmer les choses" après les débordements en CCE. "On ne voulait pas que le CCE soit envahi", a assuré à l’AFP Mehdi Kemoune, secrétaire général adjoint du syndicat. Il a affirmé être intervenu pour protéger le DRH Xavier Broseta, cible des manifestants, ce qui lui a valu d’être lui aussi bousculé. Selon lui, la CGT avait "prévenu" la direction que la situation pourrait dégénérer, l’appelant à renforcer la sécurité.
(AFP, 05/10/2015 à 16:48)

CFDT  : "La CFDT condamne sans réserve et avec la plus grande fermeté
les violences indignes survenues ce matin, lors du Comité central d’entreprise d’Air France, à l’encontre des représentants de la Direction."
(Communiqué de presse n°46 de la Direction exécutive de la CFDT, 5 octobre 2015)

"Je n’aurais jamais imaginé que cela irait aussi loin. C’est indigne de la part de ces salariés, mais je sais qu’il s’agit d’individus isolés."
Béatrice Lestic, secrétaire générale CFDT Air France
(France TV infos, 05/10/2015 | 22:02)

SNPL  : le SNPL Air France ALPA, principal syndicat de pilotes, a aussi "condamné ces débordements contre les dirigeants de la compagnie, ainsi que la répression violente de la manifestation des salariés pourtant calme et sereine".

CGC  : "C’est une véritable honte, je suis sidéré par ce qui vient de se passer", lance Ronald Noirot, responsable de la CFE-CGC, membre du CCE, contacté par francetv info. "En trente-cinq ans passés à Air France, je n’ai jamais vu cela. On a assisté à quelque chose de très grave. Les manifestants étaient chauffés à blanc, comme de véritables bêtes."
(France TV infos, 05/10/2015 | 22:02)

UNSA  : "UNSA condamne fermement l’agression du DRH d’Air France. La violence physique contre les personnes ce n’est pas du syndicalisme."
(UNSA Cie Aériennes sur Twitter, 13:52 - 5 Oct 2015)

"C’était vraiment chaud, il y avait beaucoup de bruit et énormément de monde. C’est vite devenu l’anarchie."
Jean-Pierre Bernasse, syndicaliste de l’Unsa Air France.

[Repris de Brèves du désordre.]