forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil
Accueil

Non Fides - Base de données anarchistes

Burn all flags !
In English In Italiano Im Deutschen En Español العربية По-русски Ελληνικά 日本語で。 Srpskohrvastski In het Nederlands
Em português Suomi Turkce Bahasa Indonesia Cestina Polski Català Esperanto

  • Besançon : On n’a pas de tickets, mais on a des pavés !

    Ou quand le mot “incontrôlables” prend tout son sens…

    24 juillet

    Comme souvent, le dernier tramway en direction du quartier des 408 et de Planoise fait régulièrement l’objet de contrôles accrues par les chiens zélés de “Ginko – Besançon Mobilités” (qui appartient à la multinationale des transports “Transdev”). Ces derniers sont souvent accompagnés par la police, qui a accentué sa présence dans les transports pour intimider tous ceux qui ne veulent et/ou ne peuvent pas payer pour se déplacer, mais aussi pour épauler les contrôleurs durant leurs opérations de traque aux (…)


  • Autour de braquages à Aachen : un peu de lumière sur l’enquête qui a mené à l’incarcération de la compagnonne de Barcelone

    24 juillet

    Une brève note de presse diffusée par le Cos des Mossos d’Esquadra annonçait le 13 avril dernier l’opération policière au cours de laquelle a été arrêtée à Barcelone la compagnonne actuellement incarcérée à Cologne (Allemagne), accusée d’avoir expropriée une agence bancaire dans la ville de Aachen [Aix-la-Chapelle].


  • Pays-Bas : La compagnonne arrêtée le 6 juillet à Amsterdam libérée

    24 juillet

    Le 15 juillet, notre compagnonne a été libérée. Ceci ne signifie pas pour autant que les accusations dont elle fait l’objet sont abandonnées, mais un juge a décidé qu’elle pouvait attendre le procès concernant son extradition dehors. Elle doit se soumettre à quelques conditions, comme celles de céder son passeport et d’aller signer une fois par semaine au commissariat.


  • Jusqu’ici tout va bien ?

    21 juillet

    Le clivage à l’œuvre autour de ces questions se doit donc d’être clarifié et travaillé de manière réfléchie. À plus forte raison dans la situation actuelle, le racialisme ne peut mener qu’à la guerre de tous contre tous. Cette offensive politique est lourde de conséquence pour tous, et d’un point de vue révolutionnaire c’est un point de rupture. Où en serons nous dans quelque temps si elle s’avérait victorieuse ? Tôt ou tard, il va bien falloir choisir son camp et le plus tôt sera le mieux.


  • Aux conscrits

    Par Albert Libertad (1906)

    21 juillet

    Camarades,
    Dans quelques jours, la plus belle et la plus douce des patries va ordonner à une partie d’entre vous d’avoir à déserter la demeure familiale, à s’arracher aux tendres affections d’un père, d’une mère, d’une amante ou des amis pour subir un encasernement de deux années.


  • Les flots humains n’ont que faire de vos digues…

    21 juillet

    On pourrait se désespérer à nos époques d’être qualifiés ou même insultés par des "libertaires" de "néo-marxistes" et par des "marxistes" d’anarchistes. Ce n’est pas le cas, voila plutôt une chose salutaire !


  • Solidarité avec les anarchistes accusées de braquages de banque à Aix-la-Chapelle (Allemagne)

    16 juillet

    Ces dernières semaines, plusieurs anarchistes ont été arrêtées en Espagne et aux Pays-Bas sur l’ordre de la police criminelle allemande. Une compagnonne a déjà été extradée en Allemagne, une autre est détenu en prison aux Pays-Bas. L’enquête concerne plusieurs braquages de banque en 2013 et 2014 dans la ville d’Aix-la-Chapelle.


  • Sans chichi - Réponse à des contributeureuses qui appartiennent à tous et à qui tous appartiennent

    16 juillet

    Si nous écrivons ces quelques lignes, rentrant dans des non-débats inutiles qui charrient bien plus que des positionnements théoriques ou pratiques, dans des coupages de cheveux en quatre(-pages) qui n’intéresseront que très peu de lecteurs et contributeurs, ce n’est pas tant par choix que par sollicitation. Nous n’avons aucun amour pour ces petits jeux de joutes fatigants et chronovores qui ne semblent répondre qu’aux exigences narcissiques de ceux qui se distancient des attaques des autres et y vont de leur petit commentaire sous les yeux des flics. Ce débat s’arrêtera donc, en ce qui nous concerne, après cette réponse, parce qu’il est inintéressant pour tous et incompréhensible pour la plupart. Son caractère public n’est pas de notre choix.


  • Berlin (Allemagne) : Nuit enflammée contre la ville des riches

    16 juillet

    La soirée de ce samedi 9 juillet en solidarité avec les maisons occupées et les squats de la Rigaerstrasse (et notamment avec le squat ‘Rigaer94’ expulsé le 22 juin dernier, ce qui avait immédiatement mis le feu à la ville) s’annonçait enflammée. L’État avait bien sûr anticipé les multiples appels au désordre à la suite de l’expulsion et les attaques diverses en solidarité lui ont rappelé ce à quoi il pouvait s’attendre (cette manifestation n’étant qu’une étape dans la lutte polymorphe contre les responsables (…)


  • Si Dieu est, l’homme est esclave ; or l’homme peut, doit être libre, donc Dieu n’existe pas

    Par Mikhaïl Bakounine (1882)

    8 juillet

    Toutes les religions, avec leurs dieux, leurs demi-dieux, et leurs prophètes, leurs messies et leurs saints, ont été créées par la fantaisie crédule des hommes, non encore arrivés au plein développement et à la pleine possession de leurs facultés intellectuelles ; en conséquence de quoi le ciel religieux n’est autre chose qu’un mirage où l’homme, exalté par l’ignorance et la foi, retrouve sa propre image, mais agrandie et renversée, c’est à dire divinisée.


  • La répression est magique

    Didascalie : scandé en chœur et suivi de 5 claquements de mains rythmés

    7 juillet

    La répression tombe sur ceux dont l’Etat peut craindre, à tort ou à raison, une certaine capacité subversive, sur ce qui fait ou pourrait faire désordre. C’est le mécanisme par lequel le pouvoir arrête ce qui est en mouvement, s’attache à geler la dynamique de la lutte, à la glacer dans un instantané qui va être scruté, reconstruit, et dont il va falloir s’expliquer, à l’entraver aussi en essayant d’engluer ceux qui entendent ne pas se laisser faire dans l’anti-répression.


  • Paris : Quelques infos sur les gardes-à-vue (et perquisitions) du mardi 28 juin 2016

    5 juillet

    Mardi 28 juin au petit matin, cinq personnes ont été arrêtées à leur domicile par des flics de la police judiciaire et placées en garde-à-vue dans le cadre d’une enquête pour les faits de (à peu près) : participation à une manifestation malgré interdiction administrative, participation avec ou sans arme à un attroupement avec dissimulation du visage, participation à un groupement formé en vue de commettre des violences contre des personnes ou des destructions de biens, et association de malfaiteurs.


  • Espagne/Allemagne : la compagnonne accusée de braquages extradée

    3 juillet

    Hier, mercredi 29 juin, vers 17 heures, des matons du centre pénitentiaire de Soto de Real se sont présentés dans la cellule de la compagnonne arrêtée le 13 avril pour l’informer de son transfert immédiat et lui faire emballer toutes ses affaires.


  • Emeute et incendie au CRA de Vincennes

    2 juillet

    Cette nuit le centre de rétention de Vincennes, prison spéciale pour les personnes dites sans papiers a en partie brûlé suite à une révolte contre l’expulsion d’un Algérien selon ce que dit Le Parisien.


  • Réflexions pour déplaire

    Par Simone Weil (novembre 1936)

    1er juillet

    Ce que je vais écrire déplaira, je le sais, à tous les camarades ou peu s’en faut. Mais quoi ! Nous n’avons pas ici à nous plaire mutuellement, nous avons à dire, chacun pour son compte, ce que nous pensons.


  • Paris : Précisions sur l’attaque du siège de la CGT revendiquée en solidarité avec la CCF et à propos de la “dissociation anonyme” d’un site anar

    29 juin

    Dans la nuit du 24 au 25 juin 2016 des compagnons-nes d’une “Cellule parmi tant d’autres…” ont attaqué le siège national du syndicat de la CGT. Action qui fût revendiqué dans la foulée pour dénoncer la collaboration des syndicats avec la préfecture de police et en solidarité avec les rebelles prisonniers en France ainsi qu’avec les membres de la CCF dont le procès pour leur tentative d’évasion assumée est en train de se terminer ; précisant sur le revendiqué qu’illes étaient gravement blessé(e)s, traqué(e)s par les flics et en clandestinité.


  • Montréal : Une balade pour la dégentrification pille une boutique à bobo

    29 juin

    La soirée du 28 mai 2016, une balade pour la dégentrification a eu lieu dans les rues de St-Henri. Un black bloc d’approximativement 30 personnes a brièvement déambulé sur la rue Notre-Dame puis a pillé la boutique bobo “Le 3734”. Alors que la plupart du groupe tenait la rue, quelques personnes sont rentrées dans le magasin avec des sac de sports qu’elles ont remplis de saucisses fraîches et séchées, de fromage, de sirop d’érable et d’autre denrées. La vitrine extérieure était pendant ce temps redécorée (…)


  • Montréal : Le premier ministre chahuté lors d’une veillée en mémoire des tués d’Orlando

    29 juin

    L’après-midi du jeudi 16 juin dernier, quelques organisations gaies respectables ont tenu une vigile dans le Village Gai de Montréal en mémoire des victimes de la récente tuerie à Orlando. Le Collectif carré rose (CCR), qui dirige la campagne visant à augmenter la quantité de flics et la sécurité dans le Village pour contrer les « attaques homophobes » (lire ici : les riches qui se font agresser), a invité un tas de politiciens locaux et provinciaux pour parler à la foule, dont le premier ministre québécois Philippe Couillard.


  • Pour couper court aux bruits de couloirs

    28 juin

    A propos des manœuvres minables menées pour tenter de saboter le débat sur l’idéologie anti-islamophobe qui s’est déroulé au Rémouleur le 13 juin 2016, parce que faire taire, diffuser des ragots, calomnier et empêcher de débattre, c’est toujours asseoir son petit pouvoir sur un petit milieu.


  • Discours à l’occasion de l’inauguration du cercle anarchiste “B. Filippi”

    Par Belgrado Pedrini (1978)

    28 juin

    Très chers compagnons !
    Je crois pouvoir interpréter votre pensée en affirmant que vous aussi considérez la reconstitution du Cercle anarchiste « Bruno Filippi » comme un fait positif : un signe tangible de la volonté des anarchistes carrarais de continuer, avec des forces toujours plus grandes et plus aguerries, le chemin sinueux que Michel Bakounine nous a indiqué dans le but d’arriver, dans les plus brefs délais, à la libération du genre humain de toute forme d’esclavage, d’humiliation et de misère (…)


  • Sur le proto-État kurde, un État comme les autres

    26 juin

    Dès le début, le mythe fondateur de l’État syrien fut celui d’un Etat protecteur des minorités religieuses et ethniques. Pays majoritairement sunnite, la Syrie englobe plusieurs « communautés » confessionnelles : alaouite, chiite, chrétienne, assyrienne, arménienne, etc. La famille Assad, en tant que représentante d’une minorité alaouite, était censée protéger toutes les autres et jouait la carte, à au moindre signe d’opposition, d’une guerre sectaire dans le cas de son absence.


  • Vietnam : Quelle victoire ?

    26 juin

    Depuis 50 ans, les paysans vietnamiens sont en état d’insurrection permanente contre le féodalisme agraire, contre les impérialismes japonais, français, puis américain. La lutte continuera-t-elle contre la nouvelle domination bureaucratico-militaire qui est en train de se mettre en place ? C’est peu probable pour l’instant, car une chose est certaine, c’est que les Vietnamiens en ont marre de la guerre, et que d’autre part, les nouveaux maîtres ont su « incarner » ces révoltes, aux yeux des paysans, sous les traits du Viet-cong, d’abord, du FNL ensuite, du GRP enfin.
    Qui sont ces nouveaux maîtres ?


  • Chili : Quelques réflexions depuis une perspective anti-capitaliste/ anti-autoritaire au sujet de ce qu’il s’est passé le 21 mai à Valparaíso

    22 juin

    NdT : Ce texte est une tentative de réflexion suite à la mort d’un veilleur de nuit dans l’incendie d’un immeuble, qui a eu lieu dans le contexte d’une manifestation à Valparaíso, au Chili, le 21 mai dernier. Plus en général c’est une réflexion sur la conflictualité contre l’existant et les conséquences de nos actes et des moments de lutte auxquels on participe. Il n’est pas inintéressant de réfléchir à ce sujet, toute proportions gardées, dans un moment où ici en France on débat sur la “légitimité” ou pas de certaines attaques et la façon dont elles seront perçues (on parle évidemment des dissociations de la casse à l’hôpital Necker)


  • Portugal : Manifeste antimilitariste de l’Association des Groupes Autonomes Anarchistes (juillet 1975)

    22 juin

    Et à ceux qui invoquent la nécessité d’une armée pour la défense contre les attaques de la « réaction interne et de l’impérialisme international », les révolutionnaires répondront en créant des forces non professionnelles créées sur la base du volontariat et de l’affinité personnelle, et ils refuseront le principe d’autorité et de hiérarchie. Ces forces ne seront les appendices d’aucune armée rouge, ni l’exécutif d’aucun pouvoir populaire, mais des organes de la volonté révolutionnaire pour transformer le monde, pour changer la vie.


  • Athènes (Grèce) : Et la nuit tombe sur Exárcheia…

    19 juin

    [NdNF : Il y a une semaine, nous publiions quelques informations et réflexions sur l’exécution anonyme d’un dealer à Exárcheia, un assassinat qui n’a toujours pas été revendiqué, n’en déplaise aux amateurs de sensations fortes sur les réseaux sociaux. Nous y soulignions les conflits théoriques (et donc pratiques) entre des tendances dites « hygiénistes » et « anti-hygiénistes « du mouvement anarchiste local. Pour approfondir, nous avons décidé de rendre disponible en français le contenu dune affiche collée il y a quelques années à Athènes, qui prend le parti d’une critique anarchiste de l’hygiénisme et des postures et attitudes de vigilants, de machos et de beaufs à l’intérieur du mouvement, notamment sur la question de la toxicomanie et des toxicomanes. Elle répond, entre autres, à quelques descentes armées contre des junkies, et au refus de certains compagnons de différencier les usagers et les dealers de came.]


  • Lettre de solidarité à La Discordia par quelques rétifs au nouveau vieux monde (Caen)

    18 juin

    Le 26 janvier dernier, alors qu’ils et elles s’apprêtaient à ouvrir la bibliothèque anarchiste la Discordia, les compagnons et compagnonnes anarchistes qui organisaient un débat intitulé « Islamophobie : du racket conceptuel au racket politique » ont eu le « plaisir » de découvrir que la façade de l’immeuble qu’ils et elles louent dans le 19ème arrondissement de Paris avait été recouverte de tags.


  • Strasbourg : Rassemblement contre la répression du mouvement en cours

    17 juin

    Depuis le dernier mouvement social (celui sur les retraites en 2010), le durcissement des conditions de vie d’un côté (contrôles au RSA ou à l’indemnité chômage entre autres) et l’imposition de l’état d’urgence ont entrainé leurs lot de misère, de colère mais aussi une forme d’acceptation…


  • Contre la facilité : Sur l’attaque des vitres de l’Hôpital Necker

    17 juin

    Des milliers de vitres ont été brisées mardi. Mais une dizaine d’entre elles ont recueilli plus d’attention qu’elles n’en méritaient. Une volée de baies vitrées de l’hôpital Necker ont été minutieusement étoilées lors de la manifestation. Mais tandis qu’on n’attend rien d’autres des médias que de s’indigner jusqu’à la nausée, il est plus surprenant de voir des « alternatifs », « anticapitalistes », ou autres contestataires de rue ou de salon se sentir sommés de s’exprimer à leur sujet.


  • Services d’Ordres : Faisons-nous des amis…

    15 juin

    Dis Tonton, pourquoi qu’t’as un œil tout violet, la bouche en sang et une dent d’cassée ?

    Ah, Pierrot, j’étais en tête de la manif quand le S.O. d’la Ligue [LCR/NPA] a cogné sur n’importe qui pour se venger d’avoir été attaqué 100 mètres plus haut par un groupe de mecs casqués.


  • États-Unis : Quelques mots de Michael Kimble sur la pacification racialiste à l’intérieur et à l’extérieur des taules

    Réflexions et souvenir sur le meurtre de Mike Brown

    15 juin

    [Ce texte a été écrit par Michael Kimble, prisonnier américain noir et homosexuel condamné à perpétuité pour le meurtre d’un bigot homophobe, il y a une trentaine d’année. Il s’agit d’une lettre qui fait partie d’un recueil en anglais, publié sous forme de fanzine, intitulé To struggle means we’re alive (« Lutter veut dire que nous somme en vie »), et réunissant des textes de prisonniers sur les révoltes de Ferguson, de Baltimore et contre la police aux États-Unis. Il nous semble être la contribution du fanzine la plus intéressante d’un point de vue anarchiste, d’abord parce qu’il est une critique des tenants du racialisme américain, qu’il soit d’Etat ou militant, mais aussi parce que nous sommes là bien loin des quelques dérives judiciaristes, familiaristes et culturalistes des réponses politiques souvent portées en France (et ailleurs) face aux assassinats policiers, qu’ils soient racistes (comme souvent aux États-Unis) ou non.]


  • Athènes (Grèce) : Quelques mots sur l’exécution anonyme d’un dealer à Exárcheia

    13 juin

    Il y a quelques jours dans le quartier d’Exárcheia, à Athènes, un homme de 35 ans, membre actif de la mafia albanaise et dealer connu du mouvement anarchiste pour des propos déplacés envers des compagnonnes et des attaques au couteau, a été exécuté. Touché par quatre balles, il meurt une heure plus tard à l’hôpital.


  • Mayotte : Vengeance incendiaire à la suite d’expulsions de sans-papiers

    Ne la joue pas comme Mayotte…

    13 juin

    Chaque week-end depuis des semaines, des villageois mahorais se forment en milices et s’attaquent aux maigres moyens de survie de sans-papiers (dont la plupart viennent des Comores) en saccageant leurs baraques de fortune situées à la périphérie des villes et villages.


  • L’Etat relance une série d’interdictions de manifester pour la manif du mardi 14 juin 2016

    13 juin

    Plus précisément il est interdit aux personnes concernées d’être présentes dans les 5e, 6e, 7e, 13e, 14e et 15e arrondissements de Paris entre 10h et 20h mardi 14 juin et sur la place de la République aux alentours de 18h à 7h le lendemain matin.


  • Espagne : Après 30 ans de taule, Gabriel Pombo da Silva est enfin dehors ! Mais toujours pas libre…

    12 juin

    Je suis libre, et visiblement, d’ici 45 jours ils vont essayer de m’emprisonner de nouveau, et ils lâcheront de nouveau leurs chiens. Évidemment je ne me livrerai pas et je ne participerai d’aucune façon à une quelconque sortie négociée avec la « vermine », par conséquent, je suppose que je n’ai pas d’autres solutions que de continuer comme toujours à lutter dans l’ombre, soutenant ces processus et projets anti-autoritaires que je considère nécessaire de promouvoir, soutenir, par tous les moyens à ma disposition dans la clandestinité qu’ils m’imposent.


  • « Refugees welcome », ça ne suffit pas !

    12 juin

    Nous sommes actuellement face aux conséquences de la normalité des conditions existantes : fuites de masse, provoquées par la guerre, par l’exploitation et par l’ordre de ce monde. Des gens sont contraints d’endurer des conditions de vies hallucinantes, des trajets et la fatigue. Puis subir ici-même le nationalisme et le patriotisme, la peur de tout perdre caractérisée par le racisme, qui se solde par des centaines d’attaques et d’agressions contre les migrants et centres pour demandeurs d’asile. (…)



  • Paris : Arrestations ciblées

    10 juin

    Hier, mercredi 8 juin, une manif se disperse dans le secteur Picpus après une action devant le meeting pro-loi travail du Parti socialiste à Cour Saint Emilion. Une demi-heure après, dans le métro Nation, au moins cinq flics en civil se jettent sur une personne pour l’interpeller. Cette personne a juste eu le temps de crier un nom aux témoins avant de se faire emmener. A noter que nous ne savons pas à ce stade si les policiers ont interpellé quelqu’un qui était à la manifestation dispersée à Picpus où s’ils se sont trompés de cible, mais en tout cas ils pensaient, d’après les témoins, s’en prendre à un manifestant.

  • Lettre ouverte à ceux qui ne voient pas de problème à marcher derrière les racialistes dans le mouvement en cours

    10 juin

    [Contribution à la critique nécessaire de l’Appel à un cortège en commun contre les violences et l’impunité policière lors de la manifestation du 14 Juin 2016 contre la loi Travail, proposé et signé par divers militants du racialisme.]

  • Espagne : Des nouvelles et quelques mots de la compagnonne arrêtée le 13 avril pour braquages

    8 juin

    Il y a à peine quelques jours, lorsque nous croyions que la compagnonne arrêtée le 13 avril allait être extradée, la nouvelle de l’Audiencia Nacional nous est arrivée, avec la décision de reporter d’un mois de plus sa remise aux mains de l’État allemand, répondant ainsi à une demande émise par la défense basée sur les démarches de mariage que la compagnonne avait commencé avant sa détention. Juste au moment de connaître cette décision la compagnonne a été transférée à la prison pour femmes de Brieva (Avila), (…)

  • Nice : Aux énervés de Nice-Est et d’ailleurs, la révolte c’est la vie !

    8 juin

    Depuis quelques semaines, la France bourgeoise prend peur devant les épisodes de révolte les plus durs du mouvement contre la Loi Travail. Ici à Nice, le mouvement n’a pas pris. Victoire du Pouvoir et de l’autorité ? Pas si sûr !

  • Nouveau scoop du Pourisien : Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin, l’eau déteste la police

    8 juin

    Les crues en cours sont elles une manifestation du désarroi des valeurs de la république qui prennent l’eau sous les coups de butoirs assassins de la mouvance anarcho-autonome d’ultra-gauche francilienne et transcontinentale ? Cette multinationale du crime aurait elle encore frappée ? C’est le point de vue de la DGSI, qui dans une note confidentielle, révèle que des camps d’entrainements d’ultra-gauche ont été découverts au sud du Sahara par ses enquêteurs, dans lesquels « les militants les plus aguerris se livrent à des exercices de cannibalisme et de dégradation de chemises de cadres », avant d’ajouter que « cela n’est pas sans rappeler la radicalisation rapide de groupes mieux organisés comme Daesh ou la secte davidienne ».

  • Chili : Au sujet de nouvelles aventures depuis la clandestinité

    8 juin

    À la fin du mois de février ils m’ont remis en liberté, mais dès le début on savait qu’ils allaient revenir sur cette décision maximum une semaine après pour ensuite me faire comparaître à un procès où je serais condamné à 3 ans de taule. Face à cela la décision, sans être sûr de moi, c’était la cavale.

  • Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux

    7 juin

    [Texte publié pour la première fois dans la revue anarchiste apériodique Des Ruines, n°2, automne 2015, à l’intérieur du dossier « Old-school ou post-modernes, les gauchistes nous emmerdent ». Il fut édité sous forme de receuil, avec d’autres textes de Cassandre, dans la brochure Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux, De la complaisance envers la religion et les théories de la race dans les milieux radicaux, Ravage Editions, janvier 2016.]

  • Azerbaïdjan : Quand le dictateur Aliyev met la main sur des anarchistes…

    5 juin

    Nous relayons par solidarité avec les militants anarchistes arrêtés, emprisonnés et torturés en Azerbaïdjan, un appel international à « faire du bruit » pour eux entre le 28 mai et le 5 juin, devant consulats ou ambassades.

  • Pourquoi Emmaüs ou pourquoi pas Emmaüs ?

    5 juin

    Lors de la manifestation contre la loi travail du jeudi 26 mai à Paris, l’attaque de la devanture d’un concessionnaire Skoda est chaleureusement soutenue par des centaines de manifestant-e-s. Quelques minutes plus tard, des personnes qui applaudissaient la chute de la vitre du magasin automobile se mettent autoritairement en cordon devant une boutique Emmaüs Solidarité pour la protéger de celles et ceux qui peut-être auraient souhaité s’attaquer à sa vitrine. Ce petit épisode nécessite de refaire un (…)

  • Grèce : Nouveaux dispositifs contre les prisonniers anarchistes de Koridallos

    5 juin

    A la prison de Korydallos, les ouvriers continuent d’installer des grilles épaisses et des barbelés dans la zone morte entre les cellules souterraines et les salles d’audience, dans le but d’occulter la petite ouverture qui permettait encore aux prisonniers de regarder le ciel. Ce confinement des prisonniers dans une cage de métal et de barbelés survient quelques jours après la conférence "Prisons, droits, transparence et responsabilité", organisée par le ministère de la Justice. Le 27 mai, les prisonniers révolutionnaires de la CCF et de Lutte Révolutionnaire ont annoncé dans une lettre (traduite sur Indy Nantes) au ministre de la Justice qu’ils lutteraient contre cette mesure :

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 4390


Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | D'autres sites