forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil
Accueil

Non Fides - Base de données anarchistes

Burn all flags !
In English In Italiano Im Deutschen En Español العربية По-русски Ελληνικά 日本語で。 Srpskohrvastski In het Nederlands
Em português Suomi Turkce Bahasa Indonesia Cestina Polski Català Esperanto

  • Discours à l’occasion de l’inauguration du cercle anarchiste “B. Filippi”

    Par Belgrado Pedrini (1978)

    28 juin

    Très chers compagnons !
    Je crois pouvoir interpréter votre pensée en affirmant que vous aussi considérez la reconstitution du Cercle anarchiste « Bruno Filippi » comme un fait positif : un signe tangible de la volonté des anarchistes carrarais de continuer, avec des forces toujours plus grandes et plus aguerries, le chemin sinueux que Michel Bakounine nous a indiqué dans le but d’arriver, dans les plus brefs délais, à la libération du genre humain de toute forme d’esclavage, d’humiliation et de misère (…)


  • Pour couper court aux bruits de couloirs

    28 juin

    A propos des manœuvres minables menées pour tenter de saboter le débat sur l’idéologie anti-islamophobe qui s’est déroulé au Rémouleur le 13 juin 2016, parce que faire taire, diffuser des ragots, calomnier et empêcher de débattre, c’est toujours asseoir son petit pouvoir sur un petit milieu.


  • Sur le proto-État kurde, un État comme les autres

    26 juin

    Dès le début, le mythe fondateur de l’État syrien fut celui d’un Etat protecteur des minorités religieuses et ethniques. Pays majoritairement sunnite, la Syrie englobe plusieurs « communautés » confessionnelles : alaouite, chiite, chrétienne, assyrienne, arménienne, etc. La famille Assad, en tant que représentante d’une minorité alaouite, était censée protéger toutes les autres et jouait la carte, à au moindre signe d’opposition, d’une guerre sectaire dans le cas de son absence.


  • Vietnam : Quelle victoire ?

    26 juin

    Depuis 50 ans, les paysans vietnamiens sont en état d’insurrection permanente contre le féodalisme agraire, contre les impérialismes japonais, français, puis américain. La lutte continuera-t-elle contre la nouvelle domination bureaucratico-militaire qui est en train de se mettre en place ? C’est peu probable pour l’instant, car une chose est certaine, c’est que les Vietnamiens en ont marre de la guerre, et que d’autre part, les nouveaux maîtres ont su « incarner » ces révoltes, aux yeux des paysans, sous les traits du Viet-cong, d’abord, du FNL ensuite, du GRP enfin.
    Qui sont ces nouveaux maîtres ?


  • Chili : Quelques réflexions depuis une perspective anti-capitaliste/ anti-autoritaire au sujet de ce qu’il s’est passé le 21 mai à Valparaíso

    22 juin

    NdT : Ce texte est une tentative de réflexion suite à la mort d’un veilleur de nuit dans l’incendie d’un immeuble, qui a eu lieu dans le contexte d’une manifestation à Valparaíso, au Chili, le 21 mai dernier. Plus en général c’est une réflexion sur la conflictualité contre l’existant et les conséquences de nos actes et des moments de lutte auxquels on participe. Il n’est pas inintéressant de réfléchir à ce sujet, toute proportions gardées, dans un moment où ici en France on débat sur la “légitimité” ou pas de certaines attaques et la façon dont elles seront perçues (on parle évidemment des dissociations de la casse à l’hôpital Necker)


  • Portugal : Manifeste antimilitariste de l’Association des Groupes Autonomes Anarchistes (juillet 1975)

    22 juin

    Et à ceux qui invoquent la nécessité d’une armée pour la défense contre les attaques de la « réaction interne et de l’impérialisme international », les révolutionnaires répondront en créant des forces non professionnelles créées sur la base du volontariat et de l’affinité personnelle, et ils refuseront le principe d’autorité et de hiérarchie. Ces forces ne seront les appendices d’aucune armée rouge, ni l’exécutif d’aucun pouvoir populaire, mais des organes de la volonté révolutionnaire pour transformer le monde, pour changer la vie.


  • Athènes (Grèce) : Et la nuit tombe sur Exárcheia…

    19 juin

    [NdNF : Il y a une semaine, nous publiions quelques informations et réflexions sur l’exécution anonyme d’un dealer à Exárcheia, un assassinat qui n’a toujours pas été revendiqué, n’en déplaise aux amateurs de sensations fortes sur les réseaux sociaux. Nous y soulignions les conflits théoriques (et donc pratiques) entre des tendances dites « hygiénistes » et « anti-hygiénistes « du mouvement anarchiste local. Pour approfondir, nous avons décidé de rendre disponible en français le contenu dune affiche collée il y a quelques années à Athènes, qui prend le parti d’une critique anarchiste de l’hygiénisme et des postures et attitudes de vigilants, de machos et de beaufs à l’intérieur du mouvement, notamment sur la question de la toxicomanie et des toxicomanes. Elle répond, entre autres, à quelques descentes armées contre des junkies, et au refus de certains compagnons de différencier les usagers et les dealers de came.]


  • Lettre de solidarité à La Discordia par quelques rétifs au nouveau vieux monde (Caen)

    18 juin

    Le 26 janvier dernier, alors qu’ils et elles s’apprêtaient à ouvrir la bibliothèque anarchiste la Discordia, les compagnons et compagnonnes anarchistes qui organisaient un débat intitulé « Islamophobie : du racket conceptuel au racket politique » ont eu le « plaisir » de découvrir que la façade de l’immeuble qu’ils et elles louent dans le 19ème arrondissement de Paris avait été recouverte de tags.


  • Strasbourg : Rassemblement contre la répression du mouvement en cours

    17 juin

    Depuis le dernier mouvement social (celui sur les retraites en 2010), le durcissement des conditions de vie d’un côté (contrôles au RSA ou à l’indemnité chômage entre autres) et l’imposition de l’état d’urgence ont entrainé leurs lot de misère, de colère mais aussi une forme d’acceptation…


  • Contre la facilité : Sur l’attaque des vitres de l’Hôpital Necker

    17 juin

    Des milliers de vitres ont été brisées mardi. Mais une dizaine d’entre elles ont recueilli plus d’attention qu’elles n’en méritaient. Une volée de baies vitrées de l’hôpital Necker ont été minutieusement étoilées lors de la manifestation. Mais tandis qu’on n’attend rien d’autres des médias que de s’indigner jusqu’à la nausée, il est plus surprenant de voir des « alternatifs », « anticapitalistes », ou autres contestataires de rue ou de salon se sentir sommés de s’exprimer à leur sujet.


  • Services d’Ordres : Faisons-nous des amis…

    15 juin

    Dis Tonton, pourquoi qu’t’as un œil tout violet, la bouche en sang et une dent d’cassée ?

    Ah, Pierrot, j’étais en tête de la manif quand le S.O. d’la Ligue [LCR/NPA] a cogné sur n’importe qui pour se venger d’avoir été attaqué 100 mètres plus haut par un groupe de mecs casqués.


  • États-Unis : Quelques mots de Michael Kimble sur la pacification racialiste à l’intérieur et à l’extérieur des taules

    Réflexions et souvenir sur le meurtre de Mike Brown

    15 juin

    [Ce texte a été écrit par Michael Kimble, prisonnier américain noir et homosexuel condamné à perpétuité pour le meurtre d’un bigot homophobe, il y a une trentaine d’année. Il s’agit d’une lettre qui fait partie d’un recueil en anglais, publié sous forme de fanzine, intitulé To struggle means we’re alive (« Lutter veut dire que nous somme en vie »), et réunissant des textes de prisonniers sur les révoltes de Ferguson, de Baltimore et contre la police aux États-Unis. Il nous semble être la contribution du fanzine la plus intéressante d’un point de vue anarchiste, d’abord parce qu’il est une critique des tenants du racialisme américain, qu’il soit d’Etat ou militant, mais aussi parce que nous sommes là bien loin des quelques dérives judiciaristes, familiaristes et culturalistes des réponses politiques souvent portées en France (et ailleurs) face aux assassinats policiers, qu’ils soient racistes (comme souvent aux États-Unis) ou non.]


  • Athènes (Grèce) : Quelques mots sur l’exécution anonyme d’un dealer à Exárcheia

    13 juin

    Il y a quelques jours dans le quartier d’Exárcheia, à Athènes, un homme de 35 ans, membre actif de la mafia albanaise et dealer connu du mouvement anarchiste pour des propos déplacés envers des compagnonnes et des attaques au couteau, a été exécuté. Touché par quatre balles, il meurt une heure plus tard à l’hôpital.


  • Mayotte : Vengeance incendiaire à la suite d’expulsions de sans-papiers

    Ne la joue pas comme Mayotte…

    13 juin

    Chaque week-end depuis des semaines, des villageois mahorais se forment en milices et s’attaquent aux maigres moyens de survie de sans-papiers (dont la plupart viennent des Comores) en saccageant leurs baraques de fortune situées à la périphérie des villes et villages.


  • L’Etat relance une série d’interdictions de manifester pour la manif du mardi 14 juin 2016

    13 juin

    Plus précisément il est interdit aux personnes concernées d’être présentes dans les 5e, 6e, 7e, 13e, 14e et 15e arrondissements de Paris entre 10h et 20h mardi 14 juin et sur la place de la République aux alentours de 18h à 7h le lendemain matin.


  • Espagne : Après 30 ans de taule, Gabriel Pombo da Silva est enfin dehors ! Mais toujours pas libre…

    12 juin

    Je suis libre, et visiblement, d’ici 45 jours ils vont essayer de m’emprisonner de nouveau, et ils lâcheront de nouveau leurs chiens. Évidemment je ne me livrerai pas et je ne participerai d’aucune façon à une quelconque sortie négociée avec la « vermine », par conséquent, je suppose que je n’ai pas d’autres solutions que de continuer comme toujours à lutter dans l’ombre, soutenant ces processus et projets anti-autoritaires que je considère nécessaire de promouvoir, soutenir, par tous les moyens à ma disposition dans la clandestinité qu’ils m’imposent.


  • « Refugees welcome », ça ne suffit pas !

    12 juin

    Nous sommes actuellement face aux conséquences de la normalité des conditions existantes : fuites de masse, provoquées par la guerre, par l’exploitation et par l’ordre de ce monde. Des gens sont contraints d’endurer des conditions de vies hallucinantes, des trajets et la fatigue. Puis subir ici-même le nationalisme et le patriotisme, la peur de tout perdre caractérisée par le racisme, qui se solde par des centaines d’attaques et d’agressions contre les migrants et centres pour demandeurs d’asile. (…)


  • Paris : Arrestations ciblées

    10 juin

    Hier, mercredi 8 juin, une manif se disperse dans le secteur Picpus après une action devant le meeting pro-loi travail du Parti socialiste à Cour Saint Emilion. Une demi-heure après, dans le métro Nation, au moins cinq flics en civil se jettent sur une personne pour l’interpeller. Cette personne a juste eu le temps de crier un nom aux témoins avant de se faire emmener. A noter que nous ne savons pas à ce stade si les policiers ont interpellé quelqu’un qui était à la manifestation dispersée à Picpus où s’ils se sont trompés de cible, mais en tout cas ils pensaient, d’après les témoins, s’en prendre à un manifestant.


  • Lettre ouverte à ceux qui ne voient pas de problème à marcher derrière les racialistes dans le mouvement en cours

    10 juin

    [Contribution à la critique nécessaire de l’Appel à un cortège en commun contre les violences et l’impunité policière lors de la manifestation du 14 Juin 2016 contre la loi Travail, proposé et signé par divers militants du racialisme.]


  • Espagne : Des nouvelles et quelques mots de la compagnonne arrêtée le 13 avril pour braquages

    8 juin

    Il y a à peine quelques jours, lorsque nous croyions que la compagnonne arrêtée le 13 avril allait être extradée, la nouvelle de l’Audiencia Nacional nous est arrivée, avec la décision de reporter d’un mois de plus sa remise aux mains de l’État allemand, répondant ainsi à une demande émise par la défense basée sur les démarches de mariage que la compagnonne avait commencé avant sa détention. Juste au moment de connaître cette décision la compagnonne a été transférée à la prison pour femmes de Brieva (Avila), (…)


  • Nice : Aux énervés de Nice-Est et d’ailleurs, la révolte c’est la vie !

    8 juin

    Depuis quelques semaines, la France bourgeoise prend peur devant les épisodes de révolte les plus durs du mouvement contre la Loi Travail. Ici à Nice, le mouvement n’a pas pris. Victoire du Pouvoir et de l’autorité ? Pas si sûr !


  • Nouveau scoop du Pourisien : Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin, l’eau déteste la police

    Bal tragique à Nemours

    8 juin

    Les crues en cours sont elles une manifestation du désarroi des valeurs de la république qui prennent l’eau sous les coups de butoirs assassins de la mouvance anarcho-autonome d’ultra-gauche francilienne et transcontinentale ? Cette multinationale du crime aurait elle encore frappée ? C’est le point de vue de la DGSI, qui dans une note confidentielle, révèle que des camps d’entrainements d’ultra-gauche ont été découverts au sud du Sahara par ses enquêteurs, dans lesquels « les militants les plus aguerris se livrent à des exercices de cannibalisme et de dégradation de chemises de cadres », avant d’ajouter que « cela n’est pas sans rappeler la radicalisation rapide de groupes mieux organisés comme Daesh ou la secte davidienne ».


  • Chili : Au sujet de nouvelles aventures depuis la clandestinité

    8 juin

    À la fin du mois de février ils m’ont remis en liberté, mais dès le début on savait qu’ils allaient revenir sur cette décision maximum une semaine après pour ensuite me faire comparaître à un procès où je serais condamné à 3 ans de taule. Face à cela la décision, sans être sûr de moi, c’était la cavale.


  • Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux

    Extrait de Des Ruines n°2

    7 juin

    [Texte publié pour la première fois dans la revue anarchiste apériodique Des Ruines, n°2, automne 2015, à l’intérieur du dossier « Old-school ou post-modernes, les gauchistes nous emmerdent ». Il fut édité sous forme de receuil, avec d’autres textes de Cassandre, dans la brochure Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux, De la complaisance envers la religion et les théories de la race dans les milieux radicaux, Ravage Editions, janvier 2016.]


  • Azerbaïdjan : Quand le dictateur Aliyev met la main sur des anarchistes…

    Solidarité avec les anarchistes d’Azerbaïdjan

    5 juin

    Nous relayons par solidarité avec les militants anarchistes arrêtés, emprisonnés et torturés en Azerbaïdjan, un appel international à « faire du bruit » pour eux entre le 28 mai et le 5 juin, devant consulats ou ambassades.


  • Pourquoi Emmaüs ou pourquoi pas Emmaüs ?

    5 juin

    Lors de la manifestation contre la loi travail du jeudi 26 mai à Paris, l’attaque de la devanture d’un concessionnaire Skoda est chaleureusement soutenue par des centaines de manifestant-e-s. Quelques minutes plus tard, des personnes qui applaudissaient la chute de la vitre du magasin automobile se mettent autoritairement en cordon devant une boutique Emmaüs Solidarité pour la protéger de celles et ceux qui peut-être auraient souhaité s’attaquer à sa vitrine. Ce petit épisode nécessite de refaire un (…)


  • Grèce : Nouveaux dispositifs contre les prisonniers anarchistes de Koridallos

    5 juin

    A la prison de Korydallos, les ouvriers continuent d’installer des grilles épaisses et des barbelés dans la zone morte entre les cellules souterraines et les salles d’audience, dans le but d’occulter la petite ouverture qui permettait encore aux prisonniers de regarder le ciel. Ce confinement des prisonniers dans une cage de métal et de barbelés survient quelques jours après la conférence "Prisons, droits, transparence et responsabilité", organisée par le ministère de la Justice. Le 27 mai, les prisonniers révolutionnaires de la CCF et de Lutte Révolutionnaire ont annoncé dans une lettre (traduite sur Indy Nantes) au ministre de la Justice qu’ils lutteraient contre cette mesure :


  • Montréal : Que le vandalisme commence !

    5 juin

    Dans CamOver, vous jouez un groupe d’humains confronté à une invasion de caméras dans un quartier en pleine gentrification. La lutte contre les caméras est importante, mais votre propre survie est primordiale ! Pour gagner vous allez devoir nouer des alliances avec vos ami.es dans vos quartiers et détruire le plus de caméras possible. La partie se déroule tout au long de l’été. À la fin, le quartier qui totalise le plus de points remporte la partie. Que le vandalisme commence ! Rendons nos nuits d’été magiques et excitantes !


  • Dans l’ombre de la ville : les Baumettes

    5 juin

    Grues et engins de chantier s’agitent depuis plusieurs années. La prison qui existe depuis près d’un siècle était réputée pour être particulièrement surpeuplée, vétuste et insalubre, ce qui avait déclenché plusieurs « scandales » médiatiques. Le ministère de la justice, par le biais des encravatés de l’APIJ (la sinistre Agence pour l’immobilier de la justice) a décidé, après plusieurs revirements et une interruption des travaux, de rénover certains des bâtiments et d’en construire de nouveaux. Ces derniers (…)


  • Ceci n’est pas une insurrection

    Pourquoi rajouter « et son monde » ne fait rien au mouvement en cours

    3 juin

    Je ne veux ni cracher, ni me hausser au dessus de tout ce qui se passe et ne se passe pas au cours de ce mouvement dit « contre la loi travail ». Parfois, les mots servent précisément cette fonction-là. Au final, il est vrai que dire et écrire est une mobilisation très limitée des fonctions corporelles et mentales. Il y en a d’autres qui ont autant d’importance : les bras qui font des gestes, les jambes qui savent courir, et les cœurs qui battent. Les premiers se détachent trop aisément de ces derniers et risquent ainsi de se constituer comme monde à part. Le risque, on le porte chaque fois qu’on ouvre la bouche ou qu’on se met à bouger nos petits doigts pour écrire. Et pourtant…


  • Festival "Bien Urbain" (Besançon) : Bouffon Utile de l’embourgeoisement !

    3 juin

    [Une énième édition du festival “Bien Urbain” – dont les organisateurs se vantent de sa renommée mondiale en matière d’art urbain – débute ce vendredi 3 juin et durera pendant plus d’un mois. C’est l’occasion pour nous de publier cet article tiré du journal ‘Séditions’ n°7 (mai 2016) et de rappeler ainsi que derrière son aspect culturel et artistique, cet événement est avant tout un rouage utile du pouvoir et du capital.]


  • Discordia

    1er juin

    Dans la nuit du 21 avril, les vitrines de la bibliothèque anarchiste la Discordia ont été brisées à coups de marteau. Les discordistes expliquent dans un communiqué que les positions qu’ils ont adoptées à l’égard de « l’islamophobie » sont la cause de cette attaque anonyme.


  • Une contribution en vue du procès à Gênes pour incitation au crime

    1er juin

    Le 7 mai 2012, à Gênes [Italie ; NdT], le PDG de l’époque d’Ansaldo Nucleare, Roberto Adinolfi, est blessé par balle à une jambe. Deux compagnons anarchistes, Alfredo Cospito et Nicola Gai revendiquent cette attaque et sont encore détenus dans la prison de Ferrara.


  • La revanche des mauvaises herbes

    31 mai

    On se souvient encore de ces affreux méchants méchants qui en 2005, lors des trois semaines d’émeutes qui ont secoué les banlieues, avaient vandalisé « leurs » écoles. Des bandes de révolté-e-s fracassaient ce modèle éducatif, explosaient ce dispositif d’intégration sociale, foutaient le feu à ce symbole démocratique qu’est l’éducation nationale. Ces images firent le tour du monde et nombre de spectateurs-trices s’émurent devant ces scènes de guerre civile et les discours réactionnaires tenus par les (…)


  • A relire en ce moment

    Matin blême à Saint-Ouen [2011]

    31 mai

    Il est des matins où l’on ferait mieux de rester au lit. Ainsi en alla-t-il de cette sinistre aube d’octobre 2010 où j’eus l’idée saugrenue de prendre le métro pour la mairie de Saint-Ouen, avec l’espoir de rencontrer quelques grévistes hors du commun, du côté de l’incinérateur d’ordures de la Tiru, installé dans la zone industrielle de la ville. Car, je l’avoue, il m’arrive de parcourir Indymédia et de me faire avoir, comme bien d’autres, par la présentation plus ou moins fantaisiste que de tels sites donnent des grèves et d’autres formes de luttes qui auraient, d’après eux, commencé à « bloquer l’économie » en automne 2010. De toute façon, sans trop me faire d’illusions sur la possibilité de rencontres étonnantes, aussi aléatoires qu’improbables, l’idée d’aller déguster quelques cafés calvas en compagnie de l’une de mes vieilles connaissances du coin, bête noire des syndicalistes depuis belle lurette, n’était pas pour me déplaire.



  • Varsovie (Pologne) : Trois anarchistes arrêtés pour avoir tenté d’incendier une voiture de police

    31 mai

    Dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 mai 2016, trois compagnons ont été arrêtés à proximité du parking du poste de police au sud de Varsovie. Les flics prétendent avoir trouvé un dispositif explosif sous une voiture de police. Tous les trois ont été placés en détention au commissariat et un d’entre eux a été sévèrement frappé. Les compagnons ont refusé de coopérer et ont nié toute accusation de “terrorisme”. Les trois ont reçu le soutien du milieu anarchiste et de trois squats de Varsovie (Przychodnia, Syrena, Radykalne Ogrody Działkowe), une représentation légale leur a été fournie.

  • Et quand la gréve est défaite ? Le coup de Prague (République tchèque)…

    30 mai

    NdNF : Dans un conflit contre une entreprise, un employeur, un proviseur, contre la justice, ou contre toute autre forme de pouvoir, que faire lorsque la gréve, le piquet, les rassemblements ne suffisent pas ? Lorsque le rapport de force est nécessairement défavorable ? Plutôt que d’abandonner, lutter encore, par d’autres moyens, comme l’attaque directe, pour renverser le rapport par l’asymétrie. Et pourquoi pas, la proposition existe, commencer directement par l’attaque directe, en luttant. On pourrait citer l’exemple d’actualité des blocages de lycées, quand il n’y a plus moyen, il y a d’autres moyens qui apparaissent aux révoltés pour parvenir à leur fin, des barricades, des chaînes pour contrôler le blocage, et mieux encore, l’incendie pour faire fermer l’établissement comme dans de nombreux lycées de la région parisienne ces derniers mois. Voici un exemple parmi d’autres, pas si lointain, que nous transmettent des compagnons tchèques et dont nous traduisons un extrait ci-dessous.

  • Retour sur la récente flambée sécuritaire, réactionnaire et raciste à Belleville [2010]

    28 mai

    Le 20 juin 2010, avait lieu dans le quartier de Belleville (Nord-Est de Paris) une manifestation pour la « sécurité », organisée par diverses associations censées représenter la « communauté asiatique » pour demander aux autorités le renforcement d’un arsenal répressif qui nous pourrit déjà la vie (plus de flics, de caméras, de sanctions etc.). Durant cette manifestation, des échauffourées ont éclaté dans le quartier entre des centaines de manifestants contre la police, accusée de mal faire son travail, puis après le départ programmé de celle-ci, contre quelques gamins isolés et identifiés par la vindicte populaire comme des « voleurs » à punir par des critères tels que la tenue vestimentaire et la couleur de peau.

  • Paris/Clermont : J’ai vécu l’enfer (citoyen) à Nuit Debout

    28 mai

    Pour des raisons pas forcément toutes dépendantes de ma volonté, je me suis retrouvé embarqué avec Nuit Debout. Je n’avais aucune volonté de vouloir « radicaliser » la révolte des classes moyennes, mais on m’a dit que ça ne serait pas l’image que je m’en fais en tant qu’individualité révolutionnaire. Admettons.

  • Joyeux anniversaire !

    28 mai

    [Émission radio pirate… entendue sur la bande fm sauvage le 27 mai dans l’après midi, de fréquences en fréquences, avec en arrière plan une agréable musique d’ambiance…C’est l’anniversaire de la "catastrophe de Tchernobyl", l’émission a été diffusée au moment où on apprenait les débrayages CGT dans les centrales nucléaires nationales… Joyeux anniversaire.]

  • Chili : Tato condamnée à trois ans de prison ferme

    27 mai

    Comme prévu, aujourd’hui (mercredi) en milieu d’après-midi tout était prêt au « centre de justice » pour célébrer la condamnation de notre compagnonne Tato. Comme c’est une habitude dans les fins de procès (surtout lorsque l’ennemi a quelque chose à fêter) le parquet et les tribunaux avaient donné une place de préférence à la presse, qui devait se charger de transformer cette « condamnation pour l’exemple » en un spectacle pour les citoyens. Ce que ces tristes sadiques ne savaient pas, c’est que Tato ne se prêterait pas à leur jeu médiatique et n’assisterait pas à l’audience où sa sentence serait dictée.

  • Espagne : Solidarité pour la libération immédiate de Gabriel Pombo Da Silva

    27 mai

    Après plus de 30 ans déjà passés dans les geôles des Etats espagnol et allemand, il semble bien qu’enfin une lueur s’annonce au bout du tunnel pour le compagnon Gabriel Pombo Da Silva.

  • Sur l’idéologie anti-islamophobe

    26 mai

    Ce texte entend répondre à ceux qui, parmi les communistes libertaires, sont engagés dans un combat contre « l’islamophobie » et, à ce titre, prétendent interdire toute critique de l’islam et promouvoir une théorie de la « race sociale », dans un climat pour le moins générateur de tensions, d’accusations de racisme, et même d’attaques caractérisées.

  • Solidarité avec les inculpés de l’incendie d’une bagnole de flics à Paris

    24 mai

    Suite à l’hypermediatisation d’une voiture de flics incendiée sous les yeux d’une bonne vingtaine de caméras, cinq personnes ont été arrêtées, dans la soirée ou le lendemain, accusées de cette attaque, somme toute, assez basique, puisque comme on l’entend beaucoup, tout le monde déteste la police, et c’est presque tous les jours qu’elle est attaquée sur le territoire de diverses manières. Notamment de cette manière là.

  • Sur la nécessité d’assumer nos choix dans toute leur dimension

    24 mai

    “Les prisonnier-e-s anarchistes ne sont pas seul.e.s ” ou “s’ils touchent à l’une, ils nous touchent toutes” sont des slogans qui, une fois de plus, se sont incarnés en pratique, dans l’agir quotidien anarchiste, avant, pendant et aprèsle procès qui a eu lieu à notre encontre. Les cris de mépris envers l’autorité qui ont traversé les contrôles policiers et les murs des tribunaux ont provoqué une rage visible quoique contenue sur les figures des juges et procureurs et dessiné un sourire sur les nôtres. Au (…)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 4380


Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | D'autres sites